UA-36705601-1
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

2018Psychologues du Monde Sud : Gilbert Lacanal .....Syndicat National des Psychologues et SNP Occitanie : Patrice Bouchaïb aux adhérents et sympathisants Nous vous adressons nos meilleurs voeux pour 2018 nous vous invitons le vendredi 19 Janvier 2018 à partir de 18H30 Villa des Rosiers, 125 avenue Jean Rieux, Toulouse Ordre du jour : //// Expérimentation de la prise en charge des consultations psychologiques en haute garonne à partir du mois d'avril - Inscription au code de la santé publique - Déontologie/ Questions diverses//// Présentation des missions réalisées et des actions en cours et à venir: Missions Burkina, Tunisie et PDM T, RDC, Réunion, Colombie ..... et aussi appui aux Epide/s (Toulouse/Bordeaux), Chantiers d'insertion par l'emploi (Terres du Lauragais) , actions avec les clae de la ville de Toulouse ... rencontres avec d'autres organismes (MDM) - - Formation à l'intervention psychologique en situations d'exception session 2018 (PDM/SNP/...)//// -Tutorat des stagiaires, Contact avec l'UFR Psychologie, ARS, SNP, PDM.... accueil des stagiaires - Valorisation des actions au sein des associations, perspectives pour l'annéee Conférences communes. - Questions diverses. Comptant sur votre présence PS: merci de diffuser l'information autour de vous.

Psychologues du Monde 2018

علماء النفس العالم

Psychologen Welt

Sikològ Mondyal

Psicólogos Mundial

心理學家世界

Psikologoj Monda

Ψυχολόγοι Κόσμος

הפסיכולוגים העולם

Psicologi mondo

心理学者の世界

Psychologen Wereld

Mundus psychologicis

Психологи мира

Психолози Свет

......

Retrouvez Psychologues du monde  sur :

https://www.facebook.com/pages/Psychologues-du-Monde/302483516529647

Culture

Posté le 25/02/2013

Culture : lumière et ombre

 

La culture : distraction ? En peu de temps, Google a changé le titre de sa rubrique d’actualité de « Culture » en « Entertainment ». J’ai trouvé cette modification d’abord choquante : Comment ? Toute la production culturelle serait-elle dévaluée et assimilée à de l’amusement ? Effectivement, une culture, entendue comme l’ensemble des manières de vivre et de penser qui caractérisent une communauté humaine ne s’était pas réduite pas à mes yeux à de la distraction.

Mais, à y réfléchir plus d’une fois, dans ma colère, il pourrait se cacher une part de vérité qui me dérangerait. Peut-être la « culture cultivée », naguère idéalisée, elle-même servirait-elle à éclairer un aspect du vivre-ensemble pour mieux cacher un autre, gênant, de l’idéologie dominante. En effet, quand le christianisme a-t-il pratiqué l’amour de l’autre ? Les régimes communistes ont-ils jamais établi un socialisme de fait ? Le libéralisme assure-t-il si ce n’est la liberté de tous, au moins celle du plus grand nombre ? 

On pourrait dire que la culture occidentale a suivi plutôt la pente de l’individualisation, tendance qui a fait les souverains, les dictateurs, mais aussi —culte de la personnalité— les « bons auteurs », puis les bestsellers.

 

La culture et la psychologie. Mais en quoi cela concerne-t-il les psychologues ? Eh bien, déjà en Occident, la psychologie clinique n’est perceptible la plupart du temps qu’à la strate supérieure, lettrée de la population. Ceux qui n’appartiennent pas à ce milieu, ne s’adressent guère spontanément aux psychologues : sont-ils d’une culture différente ? Excellent exercice préliminaire à l’interculturalité : que nous apprenions à communiquer de manière satisfaisante à l’extérieur de notre milieu habituel.

En dehors de l’Occident, notre psychologie est peu connue, comme les psychologues ne connaissent pas toujours les cultures « exotiques ». Les Occidentaux croient encore parfois à l’universalité —si ce n’est à l’unicité— de notre culture. Or, toutes les cultures ont leur psychologie. Si nous la connaissions, nous pourrions apprendre une manière de montrer notre psychologie à ceux qui l’ignorent.

Dans la psychologie occidentale, l’individualisme est généralement encore de rigueur. Or, d’une part, bien des cultures ne partagent pas cette valeur, à nous donc d’intégrer aussi la leur ; d’autre part, ici comme ailleurs, les problèmes psychologiques les plus difficiles n’admettent qu’une réponse collective. 

Aussi s’agira-t-il, et particulièrement en pratique psychologique interculturelle, d’introduire une dialectique entre individuation et intégration groupale. Notre prétendue autonomie tant valorisée devrait nous rendre capables de commencer immédiatement. Sans attendre que notre culture sociale renonce à la domination de la rentabilité économique immédiate…

AK 2013